Les Marchands de la Bourgade

Petite guilde dofussienne du serveur Farle.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le Langage Bwork... Enfin traduit !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Le mystère du langage bwork enfin élucidé !

Point important.

Tout d'abord, un point important dans le langage Bwork, la disposition aléatoire de la ponctuation. Si la présence de point d'interrogation, virgules et autre signes servant à ponctuer une phrase sont présent dans le langage bwork (on peut en effet observer des questions se terminant par « ? ») ceux ci semblent être mis au hasard.
L'hypothèse la plus probable est que les Bworks auraient certainement trouvé un livre en langage Amaknéen, repéré ces petits symboles et trouvé que ça faisait joli. Et ainsi les ont intégré à leur sombre dialecte. Cela expliquerais par exemple des phrases comme « ki xp », « t minvit group » que l'on retrouve parfois en « ki xp ? », « t minvit group ? » ou le point d'interrogation vient marquer une phrase qui pourtant à le même sens dans les deux cas.

/!\ attention !! N'allez pas commettre l'erreur de penser qu'un Bwork écrivant un signe de ponctuation est un Bwork en voit d'amaknéisation !! C'est seulement un bwork à l'œil artistique qui trouve que là, dans le contexte de sa phrase, ce petit signe courbe ça fait drôlement joli.
Ou alors ça peut aussi être juste le fruit du hasard, lié à une envie soudaine de mettre un signe à la fin.

Ce point étant établi, j'en viendrai au langage proprement dit, dialecte obscur et heurtant souvent la sensibilités du bon Amaknéen qui se respecte.

Le langage.

Aaaaah le langage Bwork... ça semble si simpliste au premier abord... Mais plongez le nez dedans et vous verrez que c'est aussi limpide qu'un estomac de bouftous avant la digestion. Que cette langue tellement pratiqué, est bien plus complexe qu'il n'y paraît. Bon d'accord, la complexité est surtout au niveau de la compréhension. Mais quand même, écrire mal pour parler bien, c'est quand même technique.

Je vais donc vous livrer ma thèse sur le déchiffrage du Bwork, afin de faciliter vos contact avec cette espèce en voie d'extension, ayant l'agressivité toujours prête à s'exprimer, surtout si on à le malheur de leur parler en Bwork.

Les bases.

Voici "les bases" , les phrases souvent utilisée par les bworks...

-Ki xp ? Cette courte phrase, revenant régulièrement au fil d'une conversation Bworkienne, à été l'une des premières déchiffrées.
Le « ki » traduirai en faite une notion de recherche d'un être. Nombreux scientifiques pensent que ce mot viendrai en faite du cri de la mama Bwork pendant la saison des amours. En effet, celle ci passe cette période au fond de sa caverne à crier « ki'keeeeette !! Ki'keeeeeeeeette !! » afin d'appeler le mâle pour la pérennité de l'espèce.
« xp » m'a, je le reconnais volontiers, posé un peu plus de souci à déchiffrer. Mais après une étude approfondi, je crois pouvoir affirmé qu'il s'agit là d'une notion de combativité, les Bworks étant naturellement agressifs.
De ce fait, nous pouvons facilement avancer l'hypothèse que ce « ki xp » signifierai une demande de combat de groupe, les bworks étant souvent faible -surtout d'esprit- il est fréquent qu'il cherche à s'associer à d'autres afin d'être plus fort. Comme on dis chez les Osamodas « L'union fait la force ».

Partant de cette déduction, nous pouvons déchiffrer tout une autre série d'expressions basées sur ce « ki »

-ki pr grp ? (parfois vu en « ki group ? » Ceci, ou nous pouvons voir de nouveaux termes clés du langage bwork, signifierai une demande d'ami. Souvent à but guerrier.
Il est à noté que ces « amis » pour le combat sont souvent temporaire, au final l'agressivité innée du Bwork ne lui permet pas d'avoir un grand nombre de liens sociaux envers ses confrères, et encore moins envers la population Amaknéenne.
Pour explication : Le terme « pr », viendrais du son que les cals de mains font lorsque les Bwork se dirai bonjour. La rugosité de leur peau laisserai entendre un « prrrr ». Ce terme désignerai alors un lien amical entre deux êtres. (Pour un lien plus agressif, ils emploient le terme de « pov noob ». Voulant dire : Tu es un faible comparer à moi qui suis fort, le meilleur même alors tu peux me lécher les boufbottes si tu veux. On remarque l'esprit de résumé des bworks.)
Grp, ou group , serai un terme volé au langage Amaknéen, signifiant donc, un groupe. Les bwork mâchant leur lettre dans leur flemmardise, il le prononcerai [greup] (d'ou le « grp »)

-ki djn ? Contrairement à ce que les chercheurs du CIA (Confrérie des Intellectuels Affamé. Militant notamment pour de meilleurs tavernes dans les écoles Bontariennes.) le terme « djn » ne signifie pas DéJeuNé, et n'a strictement rien à voir avec la notion de repas. Djn signifierai en faite l'antre d'un monstre particulièrement féroce, tel le blop royal, le dragon cochon, le tournesol affamé et j'en passe.
Intrigué par ces trois lettres, j'ai mené quelque recherche sur l'histoire Bworkienne, et je peux affirmer que ce terme vient du célèvre Bwork Kikol Toudurdukiki, un fier guerrier bwork, premier de l'espèce à avoir pénétré dans une de ces antres. Accompagné de son scribe dont le nom à sombré dans l'oubli, il décida dans un éclair de sagesse, de nommer ce lieu.
Tandis qu'il se tournai vers son confrère afin de lui demander d'écrire le nom du lieu que Kikol avait brillamment élaboré, une créature surgit de l'ombre et lui arracha la mâchoire inférieur. Réduisant alors sa capacité orale ainsi que le mot qu'il voulait prononcer en un ridicule : « djnnnnnn grglglrkggh... »

Pour appuyer mes dires, je ne peux m'empêcher de vous citer l'extrait du parchemin ou j'ai pu puiser ces informations. Attention, tout n'est pas forcement compréhensible, mais les initiés comprendront.

« Kikol rentr ds le lieu lool il è tp bo é tp for si 1 jour g D goss il feron kom lui mdrrrrrr !!!!!!!
il avanS dan le noar le ouf c tp 1 teubé lool en ds le noar ya pa de lumièr on voa rien xptdrrrrr
il gèr tp dla mor of ze dead kan meme lol
a il se retourn ver moa !!! il mragard loooool jsui tro conten !!
il me dmande de noT le nom kil à trouvé pcq il a tp dimagination lui looooooooooool mdrrrrr
c le...le le djn lol comment ça tu trop grav koi
Domaje ke le monstr lui ai pourav la machoir du ba G limpression il voulai men dir plus looooool
kel baltringue alors !!!!!!! »


J'avoue avec un peu de honte que tant de lyrisme dans ces lignes m'émeut grandement. Mais point de sentimentalisme, voici le dernier terme pour aujourd'hui :

-Ki drop ? Nous avons là un mot simple à déchiffrer, en effet il comporte un des rares mots Amaknéen correctement orthographier dans le langage Bwork. Vous aurez donc compris qu'il s'agit là d'une recherche d'ami dans le but d'aller quérir des butins plus ou moins conséquent.

Je terminerai donc par un résumé : les quatres phrases en Bwork, avec leur traductions Amaknéennes.

-Ki xp => Bonjour messieurs dames, je voudrais humblement savoir si un confrère aventurier serait intéressé pour aller combattre à mes côtés.
-ki grp => S'il vous plais, par pitié, je cherche des amis, je me sens seul, j'ai froid, faim, pas de maison, ma bworkette m'a quitté, mon chacha est malade, pitié, soyez ami avec moi, aidez moi !!
-ki djn => Bonjour messieurs dames, je recherche activement un compagnon de route pour ma quête... Celle si serait d'aller cogner du Monstre dans leur antre.
-ki drop => Bonjour messieurs dames, je recherche de la compagnie pour un petit coup de main. Je voudrais [rentrez le nom de l'objet] et j'ai donc besoin d'aide.

Ces quatre termes, composent donc la base du langage bwork. Cela leur permet de dialoguer et d'entretenir des relations presque amicale avec leur entourage, et leur permet de planifié toute leur opérations.
Dans un prochain article, j'aborderai l'aspect agressif du Bwork et les différentes expressions à connaitre afin de savoir quand être sur ses gardes, quand mordre ou encore, quand partir en courant en criant tout les nom d'oiseaux connus.
Vous pouvez bien entendu répondre à cet article, afin de faire part de vos question quand à ce langage, vos désirs quand aux traductions que nous pourrions faire, ou tout simplement soumettre à notre équipe vos propre traductions.
Nous vous remercions d'avance pour votre aimable participation, qui permettras à la science d'avancer.

J'ai même décidé de vous offrir un exemple , tellement ma bonté est grande.

slt t kel lvl c pr drop bouf ds djn? bouf ?pask je ke lvl 20 é ya kedal pr moa éD stp di ui di ui mdr lol di pa kje noob stp

Je vous propose de procéder méthodiquement, mot par mot.

Tout d'abord, voyons les mots connus déjà.
-pr Drop. Nous avons déjà vu que le pr renvoyait à un lien amical entre deux personnes. Quand à drop cela signifie la même chose qu'en Amaknéen. A savoir récolter quelque chose.
-djn Signifie donc l'antre d'un certain monstre.

Par ces quelques indices, je pense que notre bwork te proposait d'aller droper dans l'antre d'une créature. Bon, déjà nous devons avoir l'essentiel, maintenant entrons dans les détails afin de vérifier si tout cela est juste.
Procédons toujours mot à mot, je résumerai à la fin.

-Slt => Slt est un terme correspondant à une sorte de salut chez le Bwork. Cela viens du fait que les Bworks salueraient en tirant la langue, celle ci étant pointue, produirai un "sllllllltll" qui fut retranscrit à l'écris par slt.
-t =>Cette lettre n'est autre qu'un pronom désignant une autre personne. Il y a de forte chance que cela vienne de l'amaknéen "Toi", mais réduit en un T par les bworks à cause de leur manie innée pour mâcher leur mots.
-kel => Mmmh, voici un défi plus compliqué... Kel... Il me semble avoir lu quelque part que ce terme viendrai des temps anciens, ou vivait un Bwork énorme... Un Bwork nommé Kel. Il va sans dire que de par sa taille il mangeait énormément. L'expression "manger comme Kel" à finit par apparaitre, il y a fort longtemps. Signifiant mangez beaucoup.
Avec le temps et l'usure de la Flemme, la population Bwork à finit par ne garder que les grandes lignes. A savoir kel et l'idée de quantité. Ce terme désigne donc la présence ou un lien avec quelque chose de chiffré, de quantitatif.
-lvl => Un terme prouvant une foi de plus la flemmardise des bworks et leur défaut de mâcher leur mot. Lvl signifie Level, un mot amaknéen, traitant en quelque sorte l'âge d'une personne. (Rappellons qu'un être vivant à une espérance de vie maximum de 200 level].
-c => Pour ce terme j'avoue ne pas encore avoir la capacité de le déchiffrer. Je peux cependant avancer l'hypothèse, au vue du sens de la phrase, que ça doit vouloir induire une sorte de désignation, dans le sens ou il aurait besoin de quelque chose pour faire cette chose là. Je me penche sur la question d'ici peu !!

"Bouf", ce terme ne signifie pas manger !! Ce n'est que l'utilisation d'une abréviation souvent utilisé dans le langage amaknéen : Bouf', bouftou.

Cette première phrase voudrait donc dire en langage Amaknéen : Bien le bonjour, j'aimerai savoir l'âge que tu as, afin de savoir si je peux te demander de l'aide pour aller droper dans l'antre des Bouftous.

Pour le reste de la phrase , elle est un peu obscure , car d'après le peu que j'arrive à en décrypter, il dis sûrement qu'il est âgé de 20 level ( je lvl 20 ), qu'il supplie de quelque chose ( stp signifiant une sorte de prière, étant l'abréviation Bworkienne de "Soissoir Terr Pa", se traduisant par "s'assoir par terre". Les bwork priant en s'asseyant sur le sol devant leur idole.). Je remarque également l'utilisation du mot noob mais ne vois pas trop le sens qu'il peut avoir dans cette phrase étant donné qu'il supplie. Il m'étonnerai donc fort qu'il nous dise faibles. Un bwork c'est certes pas malin, mais pas au point d'insulter une personne dont ils demandent l'aide. Ils peuvent au contraire être très lèches bottines.

En clair :

Tradustion littérale:
Parce que je suis agé de 20 levels et il y a rien du tout pour moi aide s'il te plait dit oui dit oui c'est trés drôle c'est drôle dit pas que je faible s'il te plait.

Traduction correcte :*
C'est parce que je ne suis âgé que de 20 levels et je ne peut rien faire Aide moi s'il te plait mon ami, que c'est amusant mais ne dit pas que je suis faible s'il te plait.

La question du nbwork est résolue: il demande à la personne à qui il parle de ne pas le traiter comme un faible.

Je termine la leçon avec le verbe avoir en bwork :
g
ta
ila
ona
zav
zon

A bientôt pour un nouvelle article sur le bwork !!!




Voir le profil de l'utilisateur
Agréable à lire, amusant, j'me suis bien marrer, même a 8h50 après me reviller x) Very Happy

A quand le langage ecureuil ?! Va voir dans la bibliothèque, tu y trouvera ce que tu y cherche Wink.


_________________
Un jour, le Dieu Osamodas dis : ''Que le Chafer soit !'' et le Chaferfu. Very Happy :
Voir le profil de l'utilisateur http://marchandsbourgade.forumgratuit.org
Un jour, alors que je me promenais à la recherche de farines, pour cette aimable Pain-Bêche, j'ai eu l'idée de faire un saut à l'hôtel des métiers, voir si un paysan était au travail...
Chance ! Un maître dans son métier était là ! Je décidai de lui envoyer un tofu messager :

Bonjour, noble guerrier.. Eût-il été possible que vous me fissiez profiter des vos menus services ? En effet, quelques farines me font défaut...

Après une petite demi-heure d'attente, c'est un tofu tout encrassé qui est venu à moi :
T ki boloss

Pendant un instant, envahi par une sensation jamais ressentie, j'ai été capable de comprendre son langage. Mais cela s'arrêta bien vite. Je venais de me saouler à la bière Bwork, mais comme je suis très résistant à l'alcool, rester grisé pendant plus de trois minutes m'est du domaine de l'impossible.

Moi :
Un guerrier osamodas, qui a besoin de quelques farines

Lui :
Lkel

Moi :
Malt, farine, seigle et riz s'il vous plait ^^'

Lui :
att jscreen

Moi :
Plait-il ?

Mais mon tofu messager est revenu avec une papatte en moins...

Maintenant, je vais tenter une traduction !

T ki boloss
Ici, seul le boloss me pose souci... Il s'apparente à l'expression amaknéenne "bel os"... Serions-nous considérés comme de la nourriture ?

Citation
Lkel


kel est défini, mais ce "L" me pose souci... Il me semble demander plus de précision, à l'image de l'article défini "le" en notre langue. Je me suis dit à ce moment : "Houla, ça s'rait bien bô, une petite forme arrondie par dessus tout ça !" Serait-ce une question, visant à demander la nature des farines dont j'ai fait la requête ?

Citation
att jscreen


att : visiblement une déformation du mot amaknéen "Halte !" qui appelle à l'attente, et à l'arrêt.
jscreen : on semble reconnaître la première personne du singulier, par le "j" placé en début de mot. La suite me semble bien obscure... Mais je vois une ressemblance avec le Professeur Scrinnes, lequel développe un appareil qui emprisonne les images que l'on voit !!! Le mot "jscreen" devrait donc indiquer que le bwork mémorise le message...

Je crois comprendre qu'une rage folle a envahi le bwork par la suite : en effet, le trait-d'union et le point d'interrogation étant à moins de 3 centimètres l'un de l'autre, j'ai moi-même ressenti une incompréhensible colère à la vue de cette... infamie ! je me suis dit sur le coup : "trétoudroa trétouron, jcroike l'autr m trèt de con"

On peut en effet remarquer après une petite étude du vocabulaire Bwork, qu'il contient 70% d'insulte et donc il y a fort à parier qu'un mot à l'écriture si étrange en soit une. De quelle nature je ne le sais point par contre. Il me semble par contre évident qu'il y a un lien avec un os, mais j'aurai penser que pour "beau l'os", un bwork l'aurai écrit bo los. Mais peut-être était-ce un Bwork illettré. L'horreur...

Finsissons la leçon avec ... le verbe être en bwork.
D'après un becherelle trouvé sur un champ de bataille, voici le verbe être des bwork:
jsui
t
il é
ns som
vs ette
isson

A bientôt pour une nouvelle étude sur le bwork !



Dernière édition par Soul-hedge le Ven 10 Déc - 12:09, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Nouveaux exemples !

Tin mé t 1 nub twa !! pk tu fé tjrs dé koneris tu m' soul koi !! d gag !

Franchement , pour moi , ce texte est impossible a traduire.
S'il vous plait ,eclairez ma lanterne , je suis perdu !!!

visiblement ce petit bwork en veut à un compagnon de jeu. le "nub" associé à "koneris" renforcé par le mot "tjrs" s'apparenteraient plutôt à du combat.
le "d gag !" marque une séparation
je le traduirais pour ma part en ces mots :
messirs, vous avez un don pour rater les chalenges lors de nos aventures, et de ce fait il me semble que nos chemins doivent se séparer promptement.

Citation (le-singe-cannibale @ 8 déc 2010, 17:49)
...
FTG FDP NTM CON DEU MERDE!

Ce qu'on peut traduire par une colère intense. Je viens également faire part d'une observation: si l'on observe un bwork, on peut constater qu'il se croit plus âgé que la personne qui lui parle à chaque "lvl" qu'il a en plus d'elle... Une théorie qui mérite, je le pense, d'être étudiée.
...

il est sur que la majuscule est tres aimée du bwork. Il permet de faire des lignes de flood plus importantes que les autres joueurs (en terme de grossissement de caractère), il évite les accents détestés du bwork et permet de se montrer plus agressif.
le "FTG" est pour marquer son mécontentement dans le temps. c'est un petit mot pour vous faire comprendre que vous arrivez en pleine conversation et que vous en avez râté une bonne partie.
le "FDP NTM" marque le fait que traquer est plus rentable que de travailler à la taverne.
et enfin le "CON DEU MERDE!" démontre une preuve de faiblesse car ce petit bwork visiblement ne sait plus quoi rétorquer.

tout dans la même phrase, je pense que ça voudrait dire qu'un bwork se trouve en position de faiblesse et que par conséquent, il est très impatient de prendre un level de plus pour vous montrer que c'est lui le plus grand.
en gros "FTG FDP NTM CON DEU MERDE!" se traduirait ici présent par : "cher aventurier, il me semble que nous n'arrivons plus à nous entendre et que de ce fait, il est immuable que nous soyons en position d'incompatibilité d'humeur flagrante, et qu'il vaudrait mieux pour chacun, que nos routes se séparent".

A bientôt pour un nouvel article sur le bwork ! king

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour Oh grand maitre Soul, tout à l'heure un bwork qui me semblait très énervé m'a parlé en ces termes:
"pt1 ya ke dé noub ds se jeu VA T FERE FOUTR CONAR !!!§§"

J'aimerais avoir une traduction précise du dernier passage, voici ce que j'ai déja traduit:
"Bien le bonjour cher monsieur, il semblerait que la contrée d'Amakna soit peuplée de personnages bien faibles, ....."
La suite est incompréhensible, merci de bien vouloir m'éclairer

Votre fidèle élève, Off

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le profil de l'utilisateur
Nul le copié collé... Sad


_________________
Un jour, le Dieu Osamodas dis : ''Que le Chafer soit !'' et le Chaferfu. Very Happy :
Voir le profil de l'utilisateur http://marchandsbourgade.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum